Vous avez opté pour un World Café ! 20, 40, 100 personnes passeront une demi-journée à échanger, produire des idées, synthétiser des point clefs pour répondre à une question que vous leur posez : vision de votre avenir, propositions d’amélioration du fonctionnement collectif, actions d’accompagnement d’un projet important…

“Attention ! Le World Café présente un défaut majeur : il permet de générer des idées. Beaucoup d’idées !”

Cinq astuces pour rendre votre World Café plus corsé qu'un Robusta, plus aromatique qu'un Arabica…

Comment mettre toutes les chances de votre côté pour une dégustation séance d’exception ?

1. Choisissez une vraie question

  • Une question qui importe, qui parle d’avenir, de choix, d’engagement
  • Une question dont vous n’avez pas déjà la réponse à l’avance
  • Une question formulée assez largement pour laisser libre cours à des idées créatives

2. Faites tester la question par de futurs participants

Organisez une réunion préalable avec de futurs participants et présentez-leur votre idée de question. Laissez-les réagir, amender, améliorer…
Bonus : les personnes consultées seront d’ici la séance de World Café des ambassadrices du thème auprès de leurs collègues.

3. Faites (réellement) confiance à l’intelligence de chacun.e

Pierre Goirand , praticien et formateur expérimenté, le réaffirme : “Le World Café est un outil de transformation sociale”
En choisissant un World Café, vous affirmez votre volonté de considérer chacun.e comme un contributeur capable, responsable, intéressant. Vous partagez le pouvoir de penser l’avenir.

Osez ce pari jusqu’à bout :

  • Prévoyez des “hôtes de table“. Il/elle est au service des conditions de confort (temps de parole, lisibilité…). Il/elle n’est pas responsable de la production, qui relève de chaque groupe et de chaque participant.e.
  • Ne chargez pas les managers d’un rôle particulier. Ceci ressemble trop à l’univers que vous connaissez déjà !

4. Prévoyez un facilitateur graphique

Un World Café génère des dizaines d’idées, dont beaucoup sont nouvelles…
La phase de synthèse favorise la mise en avant spontanée des idées qui ressortent, s’associent d’une table à l’autre, se répondent.

Pour répondre à cette fluidité, la meilleure prise de note relève du dessin, des schémas… Optez pour cette mémoire graphique ! Elle offre réactivité, souplesse dans l’utilisation de l’espace, pétillance, en cohérence avec l’ambiance du World Café !

5. Organisez le suivi

Le World Café produit des idées, et des envies d’avoir des idées.
Prévoyez dès la conception un lieu / un temps de décision pour prendre connaissance des propositions et décider de celles qui auront des suites.

Que vous le fassiez dans un univers traditionnel (comité de direction ou comité de pilotage), ou dans des formes plus contemporaines (cercle de décision), assurez-vous que les participant.e.s seront informé.e.s rapidement des suites données à leurs propositions.

Le World Café n’est pas un outil, c’est un parcours d’apprentissage et d’évolution partagés. Ne le gâchez pas en en faisant un évènement “one shot” sans suite !

Un World Café, c'est quoi ?

  • Une conception du travail en groupe
  • Qui favorise les conversations “importantes”, et filtre le futile, le convenu
  • Qui permet à toutes les personnes de croiser leurs idées, d’argumenter et d’avoir une vision large du thème.

Un World Café se reconnait à quoi ??

  • A une grande salle, remplie de petites tables rondes colorées, et de rires !
  • A des petits groupes de 4 à 5 personnes qui discutent activement autour d’une table, et inscrivent librement leurs idées sur la nappe en papier.
  • A des mouvements tournants, où les groupes changent régulièrement de tables pour découvrir et enrichir les idées des voisins.

Pour en savoir plus :

Découvrez le World Café ! ou … contactez-moi !

.

RENCONTRONS-NOUS

J’interviens dans toute la France.
Prenons contact pour clarifier votre demande et au plaisir de vous entendre !

Bouton image